Interprétation - Arrêté royal du 7 juillet 1994 - Hauteur conventionnelle des bâtiments

Pompiers
Normes de base
Prévention incendie

Législation interprétée

Arrêté royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l'incendie et l'explosion, auxquelles les bâtiments [...] doivent satisfaire.
D'application à :
  • Région de Bruxelles-Capitale
  • Région flamande
  • Région wallonne
  • Communauté germanophone  

Hauteur conventionnelle des bâtiments

La hauteur d’un bâtiment a un impact sur différents facteurs qui jouent un rôle dans la sécurité incendie d’un bâtiment :

  • l’évacuation des personnes en toute sécurité ;
  • son accessibilité (externe et interne) pour les services d’incendie (à la fois dans le but de lutter contre le feu et de sauver des personnes) ;
  • le risque de propagation de l’incendie à des bâtiments situés à proximité ;
  • la superficie de la zone de sécurité entourant le bâtiment en ce qui concerne les objets qui tombent et l’effondrement du bâtiment ;
  • l’influence atmosphérique à l’intérieur (sur l’évacuation des fumées et de la chaleur…), aux alentours et sur le bâtiment (différences de pression, vent,…) ;

La répartition des prescriptions en trois catégories (bas, moyen ou élevé), selon la hauteur conventionnelle du bâtiment, est directement inspirée des techniques d'intervention des services d'incendie.

Information associée

Interprétation
16 pages